author Appelez-nous : 01 45 55 20 40

Comparer les annonces

Utiliser un garde meuble pour mieux vendre son logement

Utiliser un garde meuble pour mieux vendre son logement

Si vous faites visiter votre bien immobilier, votre appartement ou votre maison à vendre, vous devez pouvoir convaincre les futurs acquéreurs. Si vous gardez vos meubles et vos affaires pêle-mêle dans les pièces à visiter, les acheteurs vont douter de la qualité du bien. Ils ne pourront pas s’y projeter. Ainsi, pour mieux vendre votre logement, vous devez dégager les pièces en utilisant quelques astuces déco. Vous devez aussi désencombrer. Pour stocker vos affaires, vous pouvez recourir à un garde-meuble. Lieu d’entreposage, il peut également aider ses clients pour les déménagements et les préparations y afférentes. Cependant, avant de signer un contrat de contrat de location dans tel ou tel garde-meuble, il y a des préalables à respecter.

Avant de louer un box dans un garde-meuble, vous devez tout d’abord vous préparer psychologiquement et matériellement à la vente de votre bien. Avec toutes les données techniques et financières relatives à votre bien immobilier, vous devez être apte à bien estimer le prix de vente, sans avoir à surestimer. Surestimer le prix risque de retarder les négociations, sinon faire partir les clients potentiels. Aussi, dès le départ, il faut bien choisir l’agence que vous estimez meilleure, au lieu d’engager plusieurs qui risquent de vous bloquer à cause d’une concurrence déloyale. Choisissez un vrai professionnel, renommé dans le quartier ou dans la ville. A propos du bien proprement dit, ne pensez même pas à cacher les défauts techniques ou des défauts dus aux manques d’entretien. Tout le monde sait que tous les logements ont leurs vices. En outre, si vous n’êtes pas trop pressé, choisissez bien la saison de vente, si possible attendre le printemps où le marché d’immobilier est plus actif.

Même si vous avez des contraintes vous encourageant à vendre au plus vite votre bien immobilier, vous devez toujours prendre votre temps pour sortir gagnant. Outre la série de diagnostique dont vous allez être informé plus tard, il faut aussi soigner les décorations pour attirer l’attention des visiteurs et acheteurs potentiels. Votre logement à vendre doit être agréable à découvrir. Si vous n’êtes pas très habile dans ce domaine, vous n’avez qu’à engager un spécialiste en « home staging ». Certainement, votre maison ou appartement à vendre va être remis au goût du jour avec un espace épuré et tous les potentiels de toutes les pièces. Vous vous apercevez certainement de quelques défauts qui ne sont pas très apparents. Si votre visiteur s’en aperçoit et pose des questions, n’essayez pas de dissimuler les réalités, mais ne jamais devancez leurs critiques et remarques. Par contre, essayez d’annoncer tous les atouts réels de votre logement, parlez des environnements immédiats, physiques et sociaux ainsi que les projets socio-économiques prévus dans le quartier. Pour accélérer la vente de logement, vous pouvez aussi engager une agence immobilière efficace qui doit connaître autant que vous le quartier et les projets en cours. L’acheteur est toujours intéressé par tels projets en sus de la qualité du logement.

De préférence, vous devez engager un diagnostiqueur, ne serait-ce que pour éviter la surestimation par erreur du prix. En tout cas, il y a des diagnostics obligatoires, par exemple le DPE ou Diagnostic de performance énergétique. Il y a aussi le diagnostic technique porté dans un dossier incontournable (DDT). L’acquéreur doit être informé à partir de ces dossiers avant tout compromis de vente/promesse de vente. L’acquéreur peut ne pas y prêter attention, mais il a le droit d’exiger ce dossier. C’est une marque de transparence de la part du vendeur aux yeux de l’acheteur potentiel. Au cas où vous êtes obligé de vendre vous-même sans agence ni diagnostiqueur, vous devez vous munir de certaines formalités comme les factures relatives aux travaux effectués à l’endroit du bien immobilier, les justificatifs d’impôts fonciers et impôts locaux. Si vous vendez un bien en copropriété, vous devez vous référer à la loi ALUR. Cette loi vous impose à fournir les documents tels que l’état daté, le règlement de copropriété, les PV d’AG sur les 3 dernières années, le carnet d’entretien de l’immeuble. De plus, vous devez vous préparer aux éventuelles questions des visiteurs. Ces questions concernent entre autres les surfaces des pièces, l’année de construction, le jour des poubelles, etc. En tout cas, vous devez être vigilent vis-à-vis des offres d’achat, et ne jamais accepter à la légère ces offres. Prenez votre temps avant de décider quelle que soit la contrainte qui s’impose.

Pour dégager les meubles et les affaires encombrantes dans votre bien immobilier à vendre, vous devez chercher un entrepôt. Cette décision est primordiale afin que les visiteurs puissent apprécier votre logement. Il vous est conseillé de négocier les services d’un garde-meuble pendant un temps indéterminé, car vous ne maîtrisez pas le temps nécessaire pour la vente finale du bien. La négociation d’un garde-meuble ne doit pas être faite à la légère, car il y a des formalités importantes à maîtriser. C’est le cas de l’inventaire des biens et meubles à entreposer, la déclaration de valeur, le contrat d’assurance contre les vols et les avaries, les prestations de sécurité du garde meuble : système d’alarme, équipe de garde, etc. Vous devez comparer aussi bien les prix que les qualités de services.

Les garde-meubles sont de plus en plus utilisés depuis ces dernières années. Le taux de déménagement n’est pas négligeable pendant cette période. A cet effet, il faut bien choisir le garde-meuble efficace et à tarif abordable, car ils ont tendance à augmenter les prix. En effet, les garde-meubles ont le droit de réviser à la hausse leurs prix. Vous êtes donc avisé et vous devez bien vérifier avant la signature du contrat d’entreposage. Le prix doit être fonction de la durée, du volume, des prestations supplémentaires, etc. Vous devez choisir entre un garde-meuble entier ou des box, selon vos biens à entreposer. Vous devez vous informer sur le principe d’indemnisations en cas de détérioration de vos biens ou en cas de perte. Il faut contacter la maison d’assurance convenable, soit votre propre assureur ou celui du garde meuble. Quoi qu’il en soit, vous devez vérifier l’état des lieux, les mesures de sécurité, l’équipe de garde, etc. En tout cas, vous devez lire attentivement le contenu du contrat et proposer des corrections selon votre vision des choses. L’essentiel pour vous est de bien garder vos biens et objets durant la période de vente de votre logement, peut-être plus longtemps que prévu.

Certes la location d’un garde-meuble est une dépense imprévue, mais vous devez l’affronter pour bien vendre votre logement. Pour ce faire, bien estimer le volume de vos meubles et biens à entreposer est important. Demander au garde-meuble les coûts de ses prestations desquelles vous pouvez choisir les essentielles pour bien gérer votre portefeuille. À titre informatif, un box de 10m3 se loue entre 20€ et 50€ par mois dépendant des options. Pour plus de précision, vous devez négocier directement auprès du garde-meuble, car il y a des détails à discuter. Vous devez insister surtout sur l’assurance contre les vols, si le garde-meuble se trouve dans une ville à risque.

Guide du Self Stockage Similaire

Location garde-meuble à Blois

Garde-meuble à Blois Self stockage à Romorantin-Lanthenay Location de box à...

continuer la lecture
Garde-Meuble.com
par Garde-Meuble.com

Location garde-meuble à Le Puy-en-Velay

Garde-meuble à Le Puy-en-Velay Self stockage à Brioude Location de box à louer à...

continuer la lecture
Garde-Meuble.com
par Garde-Meuble.com

Location garde-meuble à Saint-Étienne

Garde-meuble à Saint-Étienne Self stockage à Montbrison Location de box à louer à...

continuer la lecture
Garde-Meuble.com
par Garde-Meuble.com