Un garde-meuble peut-il augmenter ses tarifs sans préavis ?

Stocker des biens dans un garde-meuble commence à devenir une pratique très appréciée par les particuliers depuis ces dernières années. Le stockage peut durer quelques jours voire même des années, selon le besoin du locataire. Bien sur , un garde-meuble a le droit d'augmenter ses tarifs, mais est-ce possible sans préavis ? Dans quel cas, le préavis est-il nécessaire avant d'augmenter le loyer d'un garde-meuble ? Quand est ce qu'une augmentation du loyer devrait avoir lieu ? Combien devrait coûter un garde-meuble ? Comment faire pour résilier un contrat de location de garde-meuble ?

C’est évident, l'annonce de l'augmentation du coût d'un garde-meuble n'est jamais une bonne nouvelle pour tout locataire. Il faut tout de même souligner que cela constitue un acte légal. Ainsi, celui qui met en location des box a entièrement le droit d'augmenter ses tarifs. Il est toutefois à noter que cette pratique ne devrait pas être faite à la légère. Il faut que cela respecte certaines conditions. En effet, la probabilité d'une hausse de prix de location devrait être mentionnée dans le contrat. Le loueur doit ainsi préciser cette possibilité avant que le locataire signe le contrat. C'est ainsi qu'il s'avère une importance de bien lire les clauses du contrat de location pour éviter les mauvaises surprises.

Une augmentation du tarif de location d'un garde-meuble devrait faire l'objet d'un préavis d'un mois si cette hausse possible n'était pas indiquée dans le contrat de location de garde-meuble du départ. De même, si cette augmentation est annoncée à une date autre qu'à celle d'anniversaire du bail tel qui y est convenu dans le contrat , un préavis est obligatoire. Ce cas pourrait arriver en cas d'amélioration des systèmes de sécurisation du lieu de stockage des affaires ou encore. Par contre, si le locataire d'un garde-meuble décide d'augmenter le nombre de box ou de surface de stockage, il est normal que le prix de la location augmente. Dans une telle situation, le préavis n'est pas obligatoire. Toutefois, la hausse doit être conforme au coût de location du mètre carré du garde-meuble.

En principe, le tarif peut être augmenté une fois par an et s'applique à la date d'anniversaire d'un contrat de location. Mais cela dépend du type de contrat signé entre les deux parties avant tout accord de dépôt de meubles au sein d'une société de stockage. Toute augmentation de loyer d'un garde-meuble dépend et varie en fonction des prix du marché dans une région à une autre. Seulement, en principe, l’augmentation devrait être comprise entre 1 % et 8 %, donc très modérée.

Toutefois, une légère hausse du prix est à prévoir au cas où le box de stockage décide d'améliorer son système de sécurité. Ainsi, s'il offre un accès hautement sécurisé, il est probable que cela va avoir un impact sur le coût de location d'un garde-meuble. À cet effet, si la location d'un box était, par exemple, à 60 € par mois, il est probable que le loyer de ce même box va augmenter jusqu'à 80 € voire plus. Dans ce cas, un préavis de 30 jours sera donné au client et il a tout à fait le droit de résilier son contrat si le nouveau tarif qui sera appliqué ne lui convient pas.

Il n'est pas aussi facile de déterminer le prix normal d'un garde-meuble. En effet, cela dépend de plusieurs facteurs. Il convient toutefois de noter que les critères les plus importants concernent le type de garde-meuble et la localisation de celui-ci. En effet, un garde-meuble de même surface se trouvant en ville ne sera pas au même prix d'un autre se trouvant en périphérique de la ville. De même, un garde meuble en bois sera moins cher qu'un box de self stockage. Un autre facteur qui fait varier le tarif de location d'un garde-meuble est la présence ou non de promotion. En effet, cela a une grande influence sur le coût de location d'un garde-meuble. En guise d'exemple, si la durée de location d'un garde-meuble est de trois mois et propose une promotion du 1er mois à 1 €, alors, le locataire sera en mesure de bénéficier d'une réduction de 30 % sur le tarif total à payer. De ce fait, le coût d'un garde-meuble peut aussi bien augmenter que réduire en fonction de nombreuses situations.

Il s'avère toutefois d'importance de recourir à un comparatif de prix en ligne afin de trouver un garde-meuble moins cher que d'autres et qui propose un contrat de location souple. L'idéal est également d'opter pour ceux qui proposent des textes bien clairs relatifs à l'augmentation des prix afin de pouvoir faire une réclamation en cas de hausse non prévue ou non conforme à ce qui a été convenue dans la clause du contrat.

Pour diverses raisons dont la hausse du coût de location, il est possible que le locataire souhaite résilier un contrat de location. Pour ce faire, il doit respecter le préavis qui est déjà mentionné sur son contrat de location. Une lettre de préavis est toujours valable qu'elle soit manuscrite ou dactylographiée. Il faut ensuite l'adresser par lettre recommandée avec avis de réception ou encore la donner en main propre au garde-meuble. A titre de remarque, un préavis commence le jour de réception de la lettre de préavis. Ainsi, si la résiliation a lieu en cours de mois, il est évident que la facture du dernier mois sera réduite en fonction du prorata.

La meilleure des précautions est de choisir un contrat flexible et une société fiable. En effet, pour éviter de se poser sur ces nombreuses questions, louer auprès d’une société qui énonce clairement la durée minimale du contrat ainsi que le préavis de départ permet de se prémunir contre une augmentation des tarifs. Avant de signer le contrat, il convient donc de préparer une liste suffisamment détaillée des questions que vous vous posez.

Lire, analyser et bien réfléchir à toutes les clauses figurant dans un contrat est le seul remède pour éviter les mésententes durant la durée de location d'un garde-meuble. En effet, sans informer le locataire de quoi que ce soit, celui qui met en location des box est en mesure d'augmenter le tarif d'un garde-meuble à condition qu'il l'ait déjà spécifié à l'intérieur du contrat de location. Dans un tel cas, ce dernier a même le droit de hausser ses prix à n'importe quel moment et à n'importe quelle fréquence, selon ses désirs.

D'ailleurs, la société de location a même le droit de ne pas informer ou ni de consulter son locataire avant d'appliquer l'augmentation des coûts de location de box de stockage. Quoi qu'il en soit, elle n'est pas en mesure d'appliquer cela sans préavis si ces conditions n'étaient pas précisées dans les clauses du contrat. Ainsi, il est toujours recommandé de vérifier le document initial en cas de constatation d'une hausse imprévue,et avant de faire une réclamation.